Marais de Saint-Georges de Rex et Amuré – Fiche balade

Marais de Saint-Geroges de Rex-Amuré © CEN-PC

Marais de Saint-Georges de Rex et Amuré – Fiche balade

Un peu d’histoire

Cette cuvette humide aux sols tourbeux correspond à un diverticule de l’ancien Golfe des Pictons. Au Quaternaire, les marnes du Jurassique ont été érodées et recouvertes par des alluvions (bri) et de la tourbe, qui s’est progressivement formée par l’accumulation de matière organique liée à la végétation palustre (rouches).

Opération sauvegarde

Le Conservatoire d’espaces naturels de Poitou-Charentes, le Parc du Marais Poitevin, les communes et les éleveurs locaux agissent ensemble pour préserver la richesse écologique et paysagère de ce marais à l’équilibre fragile et menacé. Ce site fait également l’objet de protections réglementaires : site classé, Arrêté préfectoral de protection de biotope, site Natura 2000.

La flore

Alliances entre la terre et l’eau, sources d’une biodiversité exceptionnelle ; prairies, friches et boisements humides, milieux aquatiques, haies et frênes têtards, sont autant de milieux favorisant la présence d’espèces particulièrement rares. La Fritillaire pintade ou encore l’Euphorbe des marais accrocheront surement votre regard.

La faune

Et les curieux de nature auront peut-être la chance de surprendre le magnifique Cuivré des marais, virevoltant devant vos yeux, ou encore la Loutre qui prendra le soin de vous dévoiler sa présence en déposant des « épreintes » le long de la Rigole de Rimonboeuf.

L’homme

Ce marais est le fruit du travail de l’homme. Il se dit en effet que l’ancien communal de Saint-Georges de Rex, dominé par les « rouches », a été vendu en 1870 aux villageois après « découpage » afin de financer la construction de l’église. Des canaux ont alors été creusés et des frênes plantés. La sauvegarde de ce patrimoine passe à présent par le maintien d’une exploitation adaptée : fauche, pâturage, émondage des frênes têtards…


Télécharger la fiche ! 🗺

 

Département Deux-Sèvres - ENS

Département Deux-Sèvres – ENS