Nos missions

Garantir la protection de la nature en Poitou-Charentes

Association loi 1901, le Conservatoire d’espaces naturels (CEN) est impliqué, depuis sa création en 1993, dans une démarche pour enrayer la dégradation de la biodiversité. Il agit pour : « la sauvegarde, la protection, la mise en valeur et l’étude des sites, milieux et paysages naturels de la région Poitou-Charentes qui représentent un intérêt écologique, floristique, faunistique, biologique, géologique et paysager remarquable et de tous sites à valeur écologique potentielle ».

Il applique sa stratégie d’intervention en conformité avec la politique du patrimoine naturel au service de l’aménagement du territoire. Le Conservatoire tente de répondre à ces enjeux en intervenant sur les sites de grand intérêt écologique et paysager de Poitou-Charentes avec l’appui de la Région Nouvelle-Aquitaine, des collectivités territoriales, de l’État et de l’Europe, des agences de l’eau et en partenariat avec l’ensemble des acteurs du monde rural.

Le rôle du Conservatoire est à la fois d’inciter et d’assister techniquement les collectivités, administrations, associations ou particuliers désireux d’œuvrer pour la préservation et la mise en valeur des milieux naturels et des paysages, mais également d’intervenir directement pour la maîtrise foncière, l’aménagement, la gestion et la valorisation auprès du public.

Connaître, Protéger, Gérer, Valoriser : des missions d’intérêt général

À quoi sert un Conservatoire ?

  • à préserver les espaces naturels, les paysages, l’eau, les espèces animales et végétales… et par là même, à protéger l’Homme,
  • à développer et accompagner des actions en faveur de la biodiversité et de l’économie rurale,
  • à contribuer à la connaissance du patrimoine naturel d’un territoire par des inventaires et des suivis de la faune et de la flore.

Comment fonctionne-t-il ?

  • en protégeant de façon pérenne les espaces naturels et les espèces grâce à la maîtrise foncière et d’usage (achat ou location de parcelles),
  • en collaborant avec des naturalistes, des écologues, des acteurs d’associations de protection de la nature et de l’environnement, des élus locaux, des acteurs du monde rural et des citoyens,
  • en proposant des alternatives (mesures compensatoires…) aux atteintes faites à la biodiversité,
  • en valorisant le patrimoine naturel auprès du public

 

Fritillaire pintade © M. Wagner

Fritillaire pintade © M. Wagner

Connaître

Intervenir sur un territoire et entreprendre certains aménagements, nécessite avant tout d’en connaître les « composants », comme la faune, la flore et les types de milieux naturels, le climat, l’eau et les sols… mais aussi son histoire. Pour ce faire, naturalistes et écologues inventorient les espèces, étudient les conditions climatiques et environnementales et consultent également les habitants et les usagers des lieux. Un diagnostic écologique (rapport qui aide à la prise de décisions) présente ensuite les données, les enjeux et les recommandations pour toutes réalisations de travaux.

 

Protéger

Crapaud épineux © C. Auburtin

Crapaud épineux © C. Auburtin

Protéger est une affaire de volonté…de bonne volonté. Pour garantir une conservation du patrimoine naturel sur le long terme, les Conservatoires ont recours à la MFU, la Maîtrise Foncière (acquisition de parcelles auprès des propriétaires ou de la Safer*) et d’Usage (locations, convention de mise à disposition, baux, servitudes conventionnelles… auprès des exploitants, des collectivités et des particuliers). Cet outil de protection permet d’intervenir et d’engager des restaurations écologiques sur des sites naturels reconnus sensibles ou en voie de disparition ; l’idée étant de sauvegarder à la fois les espèces qui s’y trouvent et les milieux naturels.

* Société d’aménagement foncier et d’établissement rural

 

Travaux de restauration de mares, Clussais-la-Pommeraie (Deux-Sèvres) © CEN-PC

Travaux de restauration de mares, Clussais-la-Pommeraie (Deux-Sèvres) © CEN-PCExemple :

Gérer

Chaque intervention du Conservatoire s’effectue sur un périmètre défini, le Périmètre d’Intervention Global (PIG) et fait l’objet d’une gestion adaptée aux habitats et espèces. L’entretien écologique de ces espaces naturels, grâce à des travaux de restauration, réhabilite des pratiques pastorales et des activités économiques respectueuses de l’environnement. Les techniciens définissent leurs interventions dans un document de gestion, outil de planification qui suit l’évolution des actions mises en place.

 

Maraîchines © C. Auburtin

Maraîchines © C. Auburtin

Travaux de restauration de mares sur le marais de Clussais-la-Pommeraie (Deux-Sèvres)

Ces opérations servent à maintenir et augmenter la fonctionnalité des mares pour favoriser la reproduction des amphibiens et des libellules, ainsi que l’installation d’une végétation aquatique. Ici, il est question de favoriser également la Gratiole officinale, plante protégée au niveau national. Le développement de la végétation de la mare a pu être constaté dès la première année suivant les travaux.

 

Valoriser

Il est essentiel de ne pas mettre la nature « sous cloche » et de favoriser la sensibilisation de tout citoyen au patrimoine naturel, en faisant « de l’éducation à l’environnement un outil de protection à long terme, tout en garantissant la préservation des intérêts écologiques et paysagers du site ». Le public peut découvrir et s’approprier leur environnement grâce à des aménagements pédagogiques sur les sites (sentiers d’interprétation, observatoires, panneaux d’informations…), à des animations thématiques et à divers outils de communication (expositions, lettres, ouvrages…).

Chaumes de Sèchebec, Charente-Maritime © CEN-PC

Chaumes de Sèchebec, Charente-Maritime © CEN-PC

Sentier d'interprétation, Coteaux d'Availles-Thouarsais (Deux-Sèvres) © CEN-PC

Sentier d’interprétation, Coteaux d’Availles-Thouarsais (Deux-Sèvres) © CEN-PC

Création d’un sentier d’interprétation sur les coteaux d’Availles-Thouarsais (Deux-Sèvres)

Pour sensibiliser le public aux intérêts patrimoniaux et à l’action de préservation, du mobilier et des supports pédagogiques grand public tels que des panneaux, des tables de lecture sont installés. Ils présentent les objectifs de préservation du paysage de ces vallées en déprise agricole*, des habitats d’intérêt communautaire comme les pelouses sèches, des espèces animales et végétales associées à fort intérêt patrimonial et les actions de protection de cet environnement remarquable.

 

* Abandon définitif ou sur une longue durée des pratiques agricoles sur un territoire.

 

Vallées sèches de Buxerolles © CEN-PC

Vallées sèches de Buxerolles © CEN-PC

 

 

Assister

Séchebec chantier débardage à cheval 2015 © CEN-PC

Séchebec chantier débardage à cheval 2015 © CEN-PC

La politique d’intervention des Conservatoires en matière de gestion écologique et de préservation des espèces et des paysages emblématiques prévoit une assistance aux collectivités (notamment en lien avec la politique des Espaces Naturels Sensibles) et aux particuliers, pour le développement de projets et de conseils en gestion de sites naturels (Contrat Natura 2000, Cellules d’Assistance Technique…).

 

 

 

 

Financeurs (31-12-15) CEN-PC

Financeurs (31-12-15) CEN-PC

Quelques chiffres

148 sites gérés

Surface intervention totale : 10 336 ha, dont :

  • en propriété : 1 467 ha
  • en convention de gestion : 8 475 ha
  • baux ou location : 397 ha

240 agriculteurs partenaires

5 sites N2000 animés

45 sites ouverts au public : 24 parcours pédagogiques et 21 balades nature

300 personnes présentes aux sorties nature proposées par le Conservatoire

8 écoles concernées par des formations auprès du Conservatoire, dont 3 écoles de paysage (Angers, Blois, Versailles), 4 lycées filière agricole et 1 classe en master « génie écologique »

35 salariés

79 bénévoles dont 26 conseillers scientifiques

 

Documents à télécharger

Vous pouvez télécharger le dossier de présentation, la plaquette du Conservatoire et d’autres documents utiles.

Dossier de présentation CREN-PC

Plaquette de présentation CREN-PC

Plaquette de présentation CREN-PC (english version)

Lettre présentation des trois Conservatoires 2015

Logo du CREN Poitou-Charentes