Travaux, Coteau de Fontaury (Charente) – décembre 2020

Travaux, Coteau de Fontaury (Charente) – décembre 2020

En décembre 2020, une clôture a été posée sur le site du coteau de Fontaury à Chateauneuf-sur-Charente. Cette clôture délimite un petit parc de contention en bas du coteau. Un berger gardant un troupeau d’environ 35 chèvres viendra faire pâturer ses bêtes su le coteau. Ce petit parc permettra de mettre les bêtes la nuit notamment grâce à deux abris qui viendront compléter l’aménagement prochainement.


Département de la Charente

Travaux, Availles-Thouarsais (Deux-Sèvres) – 2020

Travaux, Availles-Thouarsais (Deux-Sèvres) – 2020

Cet hiver, environ 1,5 ha de pelouse calcicole sur les coteaux d’Availles-Thouarsais ont été débroussaillés par l’entreprise d’insertion Les Ateliers du bocage.

Département des Deux-Sèvres

Réalisation d’une étude biologique à Bussac-Forêt, Secteur de Montendre (Charente-Maritime)

Réalisation d’une étude biologique à Bussac-Forêt, Secteur de Montendre (Charente-Maritime)

Relevés des plantes patrimoniales à Bussac-Forêt (17) et mise en place d’un suivi des reptiles  (hors Cistudes) à l’échelle du secteur de Montendre (17)

Ce 8 décembre 2020, le Conservatoire Régional d’espaces naturels de Nouvelle-Aquitaine lance un appel d’offre concernant la réalisation d’une étude botanique et notamment des plantes patrimoniales à Bussac-Forêt (17) et mise en place d’un suivi des reptiles à l’échelle du secteur de Montendre (17). La date limite de réception des offres est fixée au 17 décembre 2020 à 17 heures.

Si vous souhaitez y répondre, veuillez contacter Olivier ALLENOU par courriel (allenou@cren-poitou-charentes.org) qui vous transmettra les documents utiles.

Travaux, La Pierre-Levée (Deux-Sèvres) – 2020

Travaux, La Pierre-Levée (Deux-Sèvres) – 2020

Afin de constituer un îlot de pâturage d’un peu plus de 3ha, le Conservatoire a commandé à l’entreprise Ardouin SARL la fourniture et la pose de 1100 mètres linéaire de clôture Ursus.

Ces travaux permettront au site d’accueillir des brebis dès le printemps prochain. Ils ont été financés par le Feder et le Département des Deux-Sèvres.

Département des Deux-Sèvres

Travaux, La Pierre-Levée (Deux-Sèvres) – 2020

Travaux, La Pierre-Levée (Deux-Sèvres) – 2020

L’entreprise Ardouin SARL a réalisé la fauche avec exportation de 80 ares d’une friche argilo-calcaire. Cette fauche d’entretien de la parcelle a aussi été un préalable pour le chantier de pose de clôtures programmé sur ce site. Ces travaux de fauche ont été financés par la Région Nouvelle-Aquitaine et le Département des Deux-Sèvres.

Département des Deux-Sèvres

Suivi scientifique, Marais de la Seudre (Charente-Maritime) – 2020

Suivi scientifique, Marais de la Seudre (Charente-Maritime) – 2020

Suivi de la fonctionnalité des prés salés pour l’ichtyofaune dans les marais de la Seudre

Depuis 2016, le CEN est impliqué dans le réseau de surveillance des fonctions écologiques des prés salés pour l’ichtyofaune animé par Réserves Naturelles de France dans le cadre de l’Observatoire du Patrimoine Naturel Littoral. Ces protocoles de suivi développés dans la plupart des sites fonctionnels du littoral Mer du Nord, Manche, Atlantique ont pour but de suivre et caractériser les fonctions de nourricerie et de nurserie des prés salés pour l’ichtyofaune.

Les suivis standardisés sont réalisés tous les deux ans, à raison de 3 sessions dans l’année à la même période, sur les 12 sites français contributeurs en mai, juillet et septembre. La première opération a été conduite en 2017 et a été mise en œuvre à nouveau en 2019. 2 sites ont été échantillonnés au sein des marais de la Seudre et correspondent à des surfaces de prés salés appartenant au Conservatoire du Littoral qui présentent des faciès différents et sont occupés par des usages différents.  Par ailleurs, 2 sites dans l’estuaire de la Gironde ont également été suivis.

10 sessions de pêches scientifiques ont été effectuées en 2019. Au total 38 réplicats de 20mn de pêche ont été réalisés sur l’ensemble des sites avec une moyenne de près de 4 réplicats par session et par site. 2526 données ont été archivées pour l’ensemble de ces sessions d’échantillonnage représentant 7808 individus comptabilisés et identifiés par le CEN NA (ichtyofaune et macro-crustacés).

Les contenus stomacaux de 55 individus de bars communs ont été analysés et 582 proies ont été identifiées dans les estomacs disséqués.

Une analyse comparative inter-sites et interannuelle va être menée à l’issue des suivis qui vont être reconduits en 2021.

 

  

Etude phytosociologique, Bois Redon (Charente) – 2020

Etude phytosociologique, Bois Redon (Charente) – 2020

En 2020, une étude a été réalisée par Charente Nature sur l’état de conservation des pelouses de Bois Redon.

Ce suivi a permis d’évaluer l’impact très positif du pâturage. Il préconise la poursuite d’une gestion pastorale et de restauration des pelouses.

Une des partie de l’étude a consisté en la cartographie des habitats et des espèces patrimoniales.

Département de la Charente

Étude scientifique, Bussac-Forêt (Charente-Maritime) – 2020

Étude scientifique, Bussac-Forêt (Charente-Maritime) – 2020

Étude des facteurs physico-chimiques déterminants l’état de conservation de la végétation des landes de Haute Saintonge au lieu dit « Petite Ferrière » Bussac-Forêt.

Cette étude a permis de répondre assez précisément aux questions sur les conditions nécessaires à la présence et à la diversité d’unités fonctionnelles associées aux prairies landicoles humides à très haute valeur patrimoniale. Certains paramètres sont fondamentaux : les modalités d’engorgement et d’inondation temporaire du sol, la micro-topographie et les modalités d’écoulement (sub)superficiel en amont et sur le site, la diversité des sols et de leurs caractéristiques physico-chimiques, notamment la teneur en matières organiques de l’horizon de surface, la compétition intra-spécifique.

 

Les limites de l’étude :

Des compléments sont en revanche nécessaires pour préciser la structure des unités fonctionnelles et leur régime piézométrique :

  • Obtenir des données topographiques en réalisant une campagne LIDAR avec une résolution au sol de 10/12 pts minimum/m².
  • redéployer et de compléter le suivi piézométrique à minima sur une année hydrologique complète et pour l’ensemble des unités fonctionnelles.
  • L’évaluation de tendance des différents compartiments de l’écosystème : les précipitations et la température de l’air sous abri, le régime hydrique des sols, la teneur en matières organiques de l’horizon superficiel du sol et certains bio-indicateurs.

 

Les résultats pour la gestion actuelle

  • il existe un écoulement de surface intermittent accompagné de processus d’inondation du fond du thalweg.
  • L’impact, du fossé Est, est jugé limité sur le fonctionnement hydrologique du site. Les régimes hydriques constatés sont conformes à la morphologie et aux caractéristiques des sols des unités fonctionnelles étudiées.
  • Les contraintes fonctionnelles jugées majeures sont ici les phénomènes de déficit hydrique (rapport précipitations/évapotranspiration), les modalités d’écoulement superficiel en lien avec la microtopographie en amont et en aval du site, et les processus érosifs dû au pâturage.

 

Les améliorations de la gestion au regard des résultats

  • Suppression des fourrés ourlifiés à Bruyère à balais de la moitié supérieure du site.
  • Les fossés délimitant les chemins carrossables ne doivent pas être approfondis, voire être effacés.
  • Suppression la  strate arbustive de bruyère à balais sur l’ensemble du site.
  • Limiter le pâturage bovin en période d’engorgement et d’inondation
  • Privilégier des animaux domestiques plus légers et plus adaptés à la phytocénose du site (chêvres, brebis).
  • Préservation du complexe de mares de l’effet potentiellement eutrophisant de l’activité pâturage (zone abreuvoir et de stationnement) par un exclos.
  • Réalisation d’une gestion par brûlis si possibilité.

 

Avec le soutien de

 

 

Diagnostic écologique – Meulières de Claix (Charente) – 2020

Diagnostic écologique – Meulières de Claix (Charente) – 2020

En 2019 une étude a été réalisée par Charente Nature sur l’état de conservation des pelouses des Meulières de Claix.

Ce suivi a permis d’évaluer l’impact très positif du pâturage. En outre le rapport mentionne également des populations d’espèces patrimoniales en expansion.

Une des partie de l’étude a consisté en la cartographie des habitats de la zone humide du Vigouille.

Travaux – Meulières de Claix (Charente) – 2020

Travaux – Meulières de Claix (Charente) – 2020

Une opération visant à la restauration de la zone humide a été conduite en deux temps par le chantier d’insertion des APHL (Amis du Patrimoine de Horte Lavalette). La première réouverture effectuée en février a permis de rouvrir une partie de la zone humide (moins d’un hectare) et a été renouvelée en septembre-octobre afin de limiter la repousse de ligneux et ainsi stabilisée la recolonisation par les ligneux.

Département de la Charente