Carrières de Touvérac – Fiche balade

Touvérac © CEN-PC

Carrières de Touvérac – Fiche balade

Un peu d’histoire

C’est une forme particulière d’argile blanche, le kaolin, qui était exploitée sur Touvérac dans des lentilles en profondeur : son extraction a donné lieu aux quatre étangs du Terrier des Renards et de la Charbonnière. D’une grande pureté minéralogique et d’une blancheur intense, le kaolin est utilisé en mélange dans une grande gamme de produits, dont la céramique.

Opération sauvegarde

En 1996, sensibilisé à l’intérêt écologique et pédagogique de cet espace par les associations naturalistes, le propriétaire et carrier AGS en a confié la gestion au CEN, par l’intermédiaire d’un bail de trente ans. Menacé par l’enrésinement artificiel et le boisement spontané, les landes et les zones humides ont fait l’objet de travaux de restauration (abattage de pins, création de mares…). Des interventions périodiques permettent aujourd’hui de limiter la fermeture spontanée des milieux.

La flore

Mêlant des sols calcaires à siliceux, alternant des zones arides de stérils et des fonds humides tourbeux, Touvérac offre un panel de milieux et d’espèces à découvrir : à la fin de l’été, les bruyères et ajoncs dominent de leurs couleurs la végétation tandis qu’au printemps les saules et les roseaux animent les berges des étangs et des ruisselets.

La faune

Il faut venir en juin, à la tombée de la nuit, écouter parader l’Engoulevent d’Europe : cet oiseau migrateur niche au sol au sein des landes clairsemées et est protégé au niveau européen.
Vous apprécierez plus facilement au printemps le vol des libellules et des papillons, et peut-être aurez-vous la chance de croiser parmi les touradons de molinie ou le long des fossés le Fadet des laîches et le Damier de la Succise.

L’homme

Aujourd’hui, le site a vocation à être support de découverte et de sensibilisation à l’environnement. Un sentier d’interprétation permet de découvrir la richesse et l’histoire de ce patrimoine local.


Télécharger la fiche !🗺