Le CREN et la Trame Verte et Bleue

C’est par la gestion d’espaces naturels d’exception et par le maintien des corridors biologiques que le Conservatoire Régional d’Espaces Naturels de Poitou-Charentes s’inscrit dans cette démarche qu’est la trame verte et bleue (TVB).

>>> Soutenez ce projet en votant sur monprojetpourlaplanete.gouv.fr

 

Garantir une fonctionnalité écologique

Ré-implantation de haies

Le contexte d’intensification agricole entraine une forte érosion de la biodiversité. Les bocages et les prairies naturelles disparaissent au profit de vastes cultures céréalières. Les continuités écologiques sont affectées par les aménagements urbains et l’implantation d’infrastructures comme les autoroutes ou les lignes de trains à grande vitesse.

En parallèle de la conservation des milieux naturels prioritaires, la stratégie d’intervention du Conservatoire convient aussi d’assurer la fonctionnalité des sites et des habitats :

« La fonctionnalité d’un milieu signifie que celui-ci assure potentiellement tous les besoins des espèces qu’il abrite pour effectuer leur cycle vital, ainsi que les interfaces avec les milieux voisins permettant les échanges biologiques et le brassage génétique. Cette fonctionnalité se décline au niveau des habitats, des écosystèmes et des territoires géographiques. »

Entre les sites gérés par le Conservatoire, le rôle des corridors biologiques est essentiel pour maintenir une efficacité à long terme des actions de conservation et de développement des milieux et des espèces concernés.

Logo du label "Végétal Local"

Les éléments du paysage comme les haies, les murets, les cours d’eau, les arbres, les jardins, les vignes, les mares… constituent de véritables supports à ces actions. De fait, la fonctionnalité des sites et des habitats est profondément tributaire du maintien, de la gestion et même de la création des corridors par les acteurs des territoires, avec qui la collaboration est primordiale.

 

Le dispositif du Conservatoire

La contribution d’une antenne spécialiste du paysage au sein du Conservatoire lui permet d’actionner différents outils pour assurer les objectifs de fonctionnalité. Ceux-ci combinent plusieurs approches croisées, sensibles, socioculturelles ou encore spatiales comme par exemple la conception de bloc-diagrammes.

Exemple de bloc-diagramme

Le Conservatoire a la volonté ainsi que le savoir-faire pour restaurer des sites dégradés. Il met donc en œuvre des techniques de restauration écologique, aussi sur des espaces dits « ordinaires », pour restaurer des corridors en partenariat avec les collectivités locales et les associations locales. L’équipe de paysagistes veille à la qualité de ces techniques et des matériaux utilisés dans les aménagements et les opérations de génie écologique.

Les végétaux auxquels a recours le Conservatoire dans le cadre de ces opérations de génie écologique sur les sites sont des végétaux d’origine locale. Ce choix, porté par le CREN depuis près de  20 ans, l’a amené à collaborer étroitement à la construction des marques « Végétal local » et « Vraies messicoles », propriétés de l’Agence Française pour la Biodiversité, en partenariat avec le Conservatoire Botanique National Pyrénées-Midi-Pyrénées, Plante&Cité et l’Afac-Agroforesteries dont le Conservatoire est administrateur.

Implantation d’une graine locale

Les collectivités locales sollicitent de plus en plus les organismes comme le CREN pour une utilisation de matériel végétal d’origine locale dans leurs projets de restauration. Seule ce type de végétaux permet une restauration optimale des écosystèmes. L’implantation de quelques espèces va ainsi structurer la base d’un habitat à restaurer. La mise en place de relevés botaniques sur les parcelles concernées fournit des indicateurs et des données statistiques utiles aux suivis des opérations.

 

Une nouvelle expérimentation en Poitou-Charentes

L’ensemble de ces éléments ont nourri la volonté de mener un projet d’expérimentation et d’implantation de végétaux d’origine locale à l’échelle du territoire de Poitou-Charentes.

Ce projet s’articule autour de plusieurs actions de restaurations menées sur des sites du Conservatoire et des collectivités partenaires :

  • Récolte de graines manuelle

    La plantation de haies bocagères en végétaux d’origine locale

  • L’expérimentation de différentes techniques et divers matériels de récolte et de semis de graines (herbacées et ligneux)
  • La collecte de graines d’herbacées sur des prairies naturelles et une réutilisation pour des restaurations écologiques de sites naturels
  • Itinéraires techniques de multiplication de graines d’herbacées (y compris de messicoles) favorables aux insectes pollinisateurs
  • La valorisation et le retour d’expériences suite aux premiers chantiers
  • La préparation et la co-construction d’une filière de production de graines et de plants d’origine locale

    Diversité des enjeux du projet d’implantation de végétaux d’origine locale

Concrètement, avec l’exemple des parcelles de l’agglomération de Grand Poitiers, cette expérimentation a pour objectif de renaturer des espaces de prairies dont l’actuel entretien par broyage ne correspond pas aux objectifs de gestion écologique.
La réimplantation de graines d’herbacées florifères récoltées sur un site CREN à proximité va favoriser cette renaturation au profit des insectes pollinisateurs. D’une part, les dates de floraison des espèces réintroduites correspondent aux cycles des insectes qui pollinisent ces fleurs. D’autre part, les végétaux d’origine locale sont plus résistants aux maladies et autres pathogènes locaux. La reprise des plants à long terme est assurée car ils sont adaptés aux sols, aux conditions d’humidités et la diversité de leur patrimoine génétique permet d’envisager leur adaptabilité aux évolutions climatiques du territoire.

De nombreux partenaires soutiennent déjà ce projet :

Ainsi que les entreprises de travaux agricoles locales et les acteurs de l’économie sociale et solidaire (chantiers et entreprises d’insertion).

Soutenez-nous en votant sur monprojetpourlaplanete.gouv.fr

 

logos programme FEDER/FSE

 


* (source : Ministère de la Transition écologique et solidaire – https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/trame-verte-et-bleue)